Galapiat Cirque

Petite histoire

Au départ : une compagnie et un spectacle

La compagnie Galapiat Cirque est née en 2006 dans les couloirs de Châlons-en-Champagne au Centre National des Arts du Cirque. Association née de la rencontre de 4 puis 5, puis 6 artistes circassiens : Sébastien Armengol, Jonas Séradin, Lucho Smit, Sébastien Wojdan, Moïse Bernier et Elice Abonce Muhonen.
À l'origine du projet, on trouve l'Amérique du Sud. Voyager avec un spectacle, transmettre, apprendre, partager. La rencontre et l'itinérance au cœur des préoccupations. L'envie, c'est de faire du cirque sous chapiteau, d'habiter en caravane, de vivre le cirque en entier.

En octobre 2007, la compagnie démarre à plein temps, rejointe par une équipe administrative qui l'accompagne sur les routes : Lucile Mulliez et Marine Freslon.

9 mois de création, de résidence entre Metz, Chambéry, Montpellier, Langueux, Marseille, Bourg-Saint-Andéol... pour créer collectivement un spectacle sans metteur en scène. 25 jours et nuits de travail avec Gilles Cailleau, une sorte de sage-femme, accoucheur indispensable et nécessaire.

Le 19 septembre 2008 sort Risque ZérO et une nouvelle étape du spectacle et de la compagnie démarre.

Ancrage en Bretagne...

En parallèle de la création de Risque ZérO, la compagnie et l'association se structurent, tout en proposant, en avril 2008, à la Mairie de Langueux un événement singulier : Tant qu'il y aura des Mouettes.
C'est le début d'une histoire forte avec les Côtes d'Armor, la ville de Langueux et le Grand Pré ainsi que le Domaine de la Roche Jagu, qui deviennent territoire d'accueil de la compagnie quand elle n'est pas en tournée. C'est là qu'elle expérimente ses projets pédagogiques, propose des événements et des créations in situ.

En 2008, la famille de l'un des artistes achète un chapiteau baptisé Pétaouchnok. Il accueillera Risque ZérO pour ses débuts, mais s’avérera rapidement trop petit pour le spectacle. La Compagnie Galapiat investit alors en 2009 dans un plus grand chapiteau dit le Chapiteau Jaune.

L'association s'agrandit avec de nouvelles personnes, des amis artistes, des amis bénévoles. Ça gravite, ça grouille, ça invente.

Le Projet Pétaouchnok démarre en 2009 avec l'achat du chapiteau. L'idée est d'associer des amis artistes de cirque et musiciens pour expérimenter un beau projet artistique et socioculturel sur le territoire de la Bretagne. Des relations fortes commencent avec les communes du Relecq-Kerhuon, Lorient, la communauté de communes de Châteaugiron, le lycée de Pomerit Jaudy, le lycée de St Ilan à Langueux...

En 2010, l'association organise pour l'ami Rémi Luchez et son spectacle Miettes une tournée à vélo de 6 mois, de Poitiers à la Bretagne.
L'idée plaît et continuera avec la compagnie Toi d'abord en 2013 avec le spectacle Tu Viens, Federico Robledo et Philippe Ribeiro en 2014 avec De la Pra Ca, avec le Cirque Inachevé et son spectacle Piste and Love en 2015.

Risque ZérO en Amérique du Sud, le rêve fondateur

En 2011, la Compagnie Galapiat réalise enfin son rêve fondateur et fédérateur : celui de partir en Amérique du Sud rencontrer les dynamiques circassiennes.
3 mois de voyage à 13 en Argentine et au Chili, à la rencontre des cirques sociaux, du cirque des grandes villes et des montagnes. Des échanges forts se créent et la compagnie accueille à son tour, Argentins et Chiliens en France, soutient la création d'une école de cirque social itinérante, organise des tournées pour certains artistes de cirque et musiciens rencontrés. Encore aujourd'hui, nous gardons des relations privilégiées avec l'Amérique du Sud.

Virage

En 2011, aiguillée par l'Escargot Migrateur dans le cadre d'un DLA (Dispositif Local d'Accompagnement), l'association se structure et organise sa prise de décision collective.
Petit à petit, sont mis en place des "séminaires" qui réunissent, tous les 3 mois, les artistes, les techniciens, les administrateurs et les amis bénévoles ; des réunions de coordinations par métiers (production-diffusion ; technique ; artistique) et des réunions hebdomadaires.

Risque ZérO joue sa dernière en octobre 2014 à Amsterdam après plus de 250 représentations.

Les artistes "fondateurs" ont tous créé de nouveaux spectacles, portés par Galapiat Cirque : Mad in Finland est créé en 2012 pour le festival Tant qu'il y aura des Mouettes ; Marathon et Capilotractées sont créés en 2013 ; BOI en 2014 ; Château Descartes, la F.R.A.P. et ParasiteS en 2015 pendant que C'est quand qu'on va où !? est en création.

En Bretagne, Galapiat Cirque continue son ancrage sur le territoire à travers des tournées atypiques : la Tournée à Vélo et la tournée en 9 km², mais aussi via des implantations longues, d'abord autour du projet Pétaouchnok (de 2009 à 2014) puis autour du Wagabond, et enfin en créant des événements fédérateurs comme Ville Debout (2012), Tant qu'il y aura des Mouettes (depuis 2008) et Cirque et Mer ("édition zéro" en 2015).
Grâce à tout cela, Galapiat Cirque a développé des liens forts avec des partenaires très variés : des communes, des communautés de communes, des établissements scolaires, des hôpitaux, des compagnies, des associations...

À l'échelle nationale et internationale, Galapiat Cirque est reconnu de par la qualité de ses créations et l'originalité de sa démarche collective.

Passage en SCIC

En décembre 2015, l'association se transforme en Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC) après 5 ans de réflexions sur le sujet.
Cette décision est prise pour mettre en adéquation le fonctionnement collectif de la structure avec son statut juridique ; pour arrêter de faire porter la responsabilité à des bénévoles et transmettre la responsabilité légale aux salariés ; et assumer le statut d’entreprise culturelle.
Une SCIC est une entreprise aux mains de ses associés et doit comporter au moins 3 catégories d'associés, pour que tous n'aient pas le même rapport avec la structure. Chez Galapiat Cirque, il y en a 6 : les artistes, les administratifs, les techniciens, les amis, les collectivités et les structures partenaires.

L'aventure continue !